Apocalypse 3, 14-22

 

14 À l’ange de l’Église qui est à Laodicée, écris : Ainsi parle celui qui est l’Amen, le témoin fidèle et vrai, le principe de la création de Dieu : 15 Je connais tes actions, je sais que tu n’es ni froid ni brûlant – mieux vaudrait que tu sois ou froid ou brûlant. 16 Aussi, puisque tu es tiède – ni brûlant ni froid – je vais te vomir de ma bouche. 17 Tu dis : « Je suis riche, je me suis enrichi, je ne manque de rien », et tu ne sais pas que tu es malheureux, pitoyable, pauvre, aveugle et nu ! 18 Alors, je te le conseille : achète chez moi, pour t’enrichir, de l’or purifié au feu, des vêtements blancs pour te couvrir et ne pas laisser paraître la honte de ta nudité, un remède pour l’appliquer sur tes yeux afin que tu voies. 19 Moi, tous ceux que j’aime, je leur montre leurs fautes, et je les corrige. Eh bien, sois fervent et convertis-toi. 20 Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi. 21 Le vainqueur, je lui donnerai de siéger avec moi sur mon Trône, comme moi-même, après ma victoire, j’ai siégé avec mon Père sur son Trône. 22 Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises.

 

Commentaires :

 

Nous sommes à la veille de l’entrée en carême.

Notre Dieu nous lance un appel pressant : J’entends ton cri, Je veux te faire connaître mon amour.

C’est comme une lettre que le Seigneur nous offre, à déchiffrer avec le coeur.  Ne nous trompons pas, les premiers versets pourraient nous faire perdre pied : « Si tu es tiède, je vais te vomir de ma bouche. » Nous avons entendu, pendant la louange, que notre Dieu est tendresse, il ne juge pas, il est venu pour sauver. Et la fin du texte nous le confirme : cet appel à la conversion, à la restauration, au salut, se fait par la tendresse de notre Dieu. Oui nous sommes invités à la conversion, à enlever les pierres de nos chemins, à rectifier ce qui est tordu en nous, à nous laisser purifier « comme l’or au feu », c’est un chemin de Vérité guidé par l’Esprit Saint.

– Viens Esprit Saint chasser nos tiédeurs.

Et le Seigneur se fait pressant : Il tape à notre porte, Il ne nous force pas, Il frappe avec sa délicatesse, sa tendresse. Il vient partager avec nous le repas. Et que nous offre-t-Il ?   Son trône !

Oui,  « le Dieu de victoire habite en moi, le combat est celui du Seigneur ». Nous l’avons chanté, proclamé.

Et nous pouvons, dans ce carême, faire un vrai chapelet de louanges : Tu es le bon berger, le miséricordieux, mon roc, mon appui, le secours des pauvres, de ceux qui souffrent, ….

Cette louange est lumière qui brille sur nous, qu’elle nous accompagne tout au long de ce carême.

Et nos vies deviendront « chemin de lumière … tous unis nous chantons ta gloire. »

 

Etiquette :

Françoise | f.auney@wanadoo.fr

Related Posts

Soirée du lavement des pieds du 15/09/2020 Le lavement des pieds est un  geste d’humilité pour appeler à servir les autres. Un exemple que Jésus lui même nous enseigne dans Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 3 : 1-17 01 Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer […]

Information importante :   La prière du mardi soir a désormais lieu à l’église Notre Dame des Anges, rue de Pessac à Bordeaux.   Les horaires sont inchangés : 20h30/22h00   N’oubliez pas votre masque !    

18/08/20         Notre assemblée entre dans la louange par des actions de grâces qui célèbrent la bonté et la  miséricorde du Seigneur. Nous Lui exprimons notre soif  et nous sommes réunis  tous encore pour renouveler notre Alliance avec Lui. Nous sommes venus lui dire oui ! Nous implorons l’Esprit Saint de descendre sur […]