Les 6 et 7 janvier 1973, à Taussat, sur les bords du Bassin d’Arcachon, le père Raymond Halter anime un week-end spirituel pour les étudiants catholiques et protestants. Ils prient avec ferveur, longuement, et quelques-uns parlent en langues. Le groupe continue à se rassembler au centre étudiant de La Paillère ; quelques Pentecôtistes partent à cause du baptême par immersion que les autres participants n’ont pas reçu.

En 1978, sur le plan régional, une coordination s’organise avec les groupes de Pau, Toulouse et Brive. Nous recevons dans la prière, de façon charismatique notre nom : « L’Eau Vive ».

Le 1er Mai 1973, quelques personnes, non étudiantes, se joignent au petit groupe et reçoivent l’effusion de l’Esprit, dont le père Vincent Gizard. Le groupe de prière est vraiment né.

En juin 1973 (ou en septembre, selon des témoignages différents), le groupe quitte l’aumônerie étudiante, pour se réunir chaque mardi soir dans l’oratoire des sœurs de St Joseph, rue du Hâ ; le groupe compte entre 10 et 15 personnes, une majorité de catholiques et quelques protestants. Le groupe grossit vite et il est alors obligé de monter à la salle du 1er étage qui est appelée « la salle du Saint Esprit ». Le père Halter a des problèmes oculaires graves ; il doit partir fin 73. Le père Vincent Gizard le remplace comme responsable du groupe.

En septembre 1974, le père Claude Cantet arrive à Bordeaux et au groupe ; il a connu le Renouveau à Poitiers avec Jean-Michel Rousseau. Il en sera l’âme pendant plus de quarante ans.

Le groupe est typiquement charismatique, avec des charismes de louange, de prophétie, de guérison, d’enseignement, de vie fraternelle ; des journées et week-end de formation et d’approfondissement sont également organisés.

En 1978, sur le plan régional, une coordination s’organise avec les groupes de Pau, Toulouse et Brive. Nous recevons dans la prière, de façon charismatique notre nom : « L’Eau Vive ». Le groupe comprend toujours des catholiques, avec des protestants et des évangéliques. un travail se fait au niveau des chants.

Aujourd’hui en 2017, le groupe reste composé de catholiques, avec des protestants, des évangéliques et des anglicans. Il continue de se réunir chaque mardi dans la salle paroissiale Sainte-Geneviève à Bordeaux. Plusieurs prêtres y participent toujours, notamment dans la prière et les enseignements. Toutefois, les enseignements sont étant également assurés par des prêtres et pasteurs extérieurs au groupe.

Le groupe est resté fidèle tout au long de ces années à ses missions d’évangélisation au travers de diverses propositions spirituelles, dans un cadre largement œcuménique, de recherche de la vie dans l’Esprit et d’accueil des charismes, de formation et de développement de la vie fraternelles pour ses membres.

Aujourd’hui, environ 100 personnes se réunissent régulièrement, de différentes confessions, catégories sociales et de différents pays lors de nos rencontres du mardi.