Cela faisait plusieurs années que je ressentais clairement un appel du Seigneur à y aller. C’était très clair pour moi. Je suis allée au rassemblement de st Laurent sur Sèvres pour plusieurs raisons.

J’y suis allé d’une part pour prendre un temps de prière de louange et d’adoration de Dieu et pour un temps de ressourcement de ma foi. J’avais également le fort désir d’avancer plus avant dans ma relation avec le Seigneur, et d’avancer dans ma vie spirituelle et personnelle et pour pouvoir faire plus de choses avec Lui et en Lui. Personnellement, j’avais eu l’image d’un levier de vitesse de voiture pour passer en 5ième vitesse ! J’ai souhaité également vivre ce temps en assemblée et en Église avec des frères et sœurs en Christ qui partagent le même désir de Le servir et de vivre avec le Seigneur.

D’autre part pour fêter le Jubilé des 50 ans du renouveau ensemble ; et dans le même temps, j’avais à cœur de faire cette démarche pour porter mon groupe de prière (la Colombe) et pour la communion de l’Olivier dans son entier, dans la prière et les porter devant le Seigneur afin qu’ils puissent recevoir des grâces en surplus.

Je suis animée par la conviction que tout les actes spirituels que l’on pose (prière, sacrements, adoration, rassemblement, etc.) ont des retentissements sur le Corps du christ que nous formons et sur l’église dans son entier, comme l’avait expliqué un prêtre dans une retraite Justement à ce sujet, dans son mot d’accueil, le père Guy LEPOUTRE nous a dit que nous étions aussi là pour tout ceux et celles qui n’étaient pas présents avec nous, ceux qui croient et ne croient pas.

Au fil des jours du rassemblement plusieurs démarches spirituelles nous ont été proposées au travers de temps de prières, puis pendant les temps de paroles des intervenants et les soirées, qui nous ont amené à un accueil du Seigneur en profondeur et à nouer des liens plus profonds avec Lui. Nous avons aussi été visités plusieurs fois par l’Esprit Saint et amenés à vivre des moments de présence et d’intériorité forte avec Dieu. Pendant tout le rassemblement, j’ai vécu l’action et la présence de l’Esprit Saint de manière constante : au travers des rencontres, des échanges avec les personnes et aussi particulièrement pendant les temps d’accueils en binômes de prière. Le Seigneur nous a permis d’y rencontrer et de prier pour des personnes qui portaient et vivaient de très gros fardeaux et des difficultés importantes dans leur vie. J’ai expérimenté une action forte de l’Esprit Saint qui nous inspirait beaucoup pour amener ces personnes qui demandaient la prière à déposer des choses qui étaient dans le désir de Dieu. Ainsi j’ai reçu beaucoup de paroles et d’images et d’inspiration diverses de l’Esprit Saint pour ces accueils.

Au début du rassemblement le jeudi 27 juillet les organisateurs ont reçu Galates 5 en nous disant « Mettez-vous au service des uns des autres, aimez-vous les uns les autres ».

Pendant la soirée du 27/07, les organisateurs ont reçu tout le Psaume 62 « Tu es ma forteresse, mon âme se repose en toi » (B.J.) : « En Dieu seul le repos pour mon âme, de Lui mon salut, Lui seul mon rocher, mon salut, ma citadelle ». Nous avons été invités à donner au Seigneur ce qui bloque, ce qui est lourd.

Pendant la soirée du 28/07, nous avons été invité à ne pas avoir peur de nos émotions, et de la passion, à ne pas avoir peur d’aimer passionnément le Seigneur. Le Seigneur a visité nos soubassements pour nous permettre d’aller plus loin avec lui.

1ère intervention : Mr Etienne Vanhoutte, membre d’une Eglise Evangélique et de l’Union de la Communauté de Prière de Charmes

Nous entrons dans une nouvelle saison, dans une ère johannique (= de l’apôtre Saint Paul), dans une saison de cœur à cœur. Notre vie est un grand pèlerinage de sainteté dans lequel nous sommes guidés par le Seigneur. Notre destination finale est la Jérusalem Céleste, où il n’y aura plus de lumière, sauf celle de l’Agneau qui nous éclairera, où il y aura un grand arbre, dont le feuillage guérira les Nations » cf. Apocalypse. L’intervenant fait le constat d’une marée basse dans l’expression des charismes dans nos assemblées et nos groupes de prières. Il l’explique par le fait que le Seigneur a voulu guérir tout ce qui était caché, par la grâce. Aujourd’hui, le Seigneur veut envoyer une autre vague après cette marée basse, après cette guérison. Il veut arracher les racines de nos églises qui nous empêchent de vivre la pleine vocation de l’Eglise dans son entier, à savoir d’être en communion entre toutes les Eglises chrétiennes.

La première racine est l’antisémitisme/judaïsme (qui se traduit par le refus de reconnaître que les juifs sont le peuple premier-né). Selon l’intervenant, le Seigneur veut nous apprendre à aimer Israël, le peuple 1ier né.

La deuxième racine est l’orgueil. Le Seigneur veut nous guérir de la croyance que L’Église chrétienne à laquelle nous appartenons est la vraie, la seule qui détient la vérité. Le Seigneur a donné des dons et des grâces particulières à chacune. Ephésiens 2,11-13 « Vous qui étiez loin, vous êtes maintenant proches dans le corps »(B.J.) : « A présent dans le Christ Jésus, vous qui jadis étiez loin, vous vous êtes devenus proches, grâce au sang du Christ ». Pour St Paul, le pivot de l’unité des chrétiens, c’est le judaïsme. Pour notre intervenant, le salut vient des juifs. Il rappelle que les racines de l’Eglise sont juives. Il nous invite à demander à recevoir un amour inconditionnel pour Israël, car c’est la racine qui nous porte. Evocation de l’histoire de Joseph (qui fut vendu par ses frères), qui revient un jour voir ses frères, qui ne le reconnaissent pas au début, puis qui finiront par le faire dans un second temps. Pour l’intervenant nous sommes dans le temps où juifs et non juifs seront réconciliés par la croix. Galates 4 « Notre Jérusalem, c’est la Jérusalem céleste ». 2 Pierre 3.11-13 : attendez et hâtez la venue de Dieu. Jésus ne viendras que dans notre désir de sa venue. Ephésiens 4 : « efforcer-vous d’accorder votre vie à l’appel que vous avez reçu, l’appel du retour de Jésus ».

2ème intervention : Michèle MORAN, membre fondatrice de la Communauté Catholique de Sion, présidente de l’Organisation Internationale du Renouveau Catholique (ICCRS)

Elle nous dit que le Jubilé c’est maintenant, que c’est un temps de grâces, et qu’il est important. Le Jubilé est un temps pour réfléchir et pour discerner pour la suite du renouveau charismatique. Elle nous invite chacun à voir ce que le Seigneur nous demande cette année. Elle nous invite à demander plus grand, très grand. Et elle nous dit de s’attendre à des surprises de l’Esprit Saint qui survient quand on ne s’y attend pas, ou lorsqu’on a une idée précise sur les choses. Au sein de l’ICCRS et de l’équipe de préparation du Jubilé des 50 ans du renouveau de févier à Rome, l’équipe dont elle fait partie ont reçu beaucoup de paroles prophétiques, et aussi depuis 2 ans ; qu’elle a souhaité nous partager au cours du rassemblement. Ps 23.7 : « Portes, levez vos frontons, élevez-vous portails antiques, qu’il entre, le roi de gloire ». Pour Michèle, c’est :

– une invitation à relever la tête, et à acquérir une nouvelle vision de Dieu « Ouvrez vos portes ».

– Il nous faut vraiment avancer dans l’Esprit !

Le pape François lui a dit (pendant la préparation du Jubilé à Rome en février dernier), qu’il y a un temps d’accélération de l’Esprit Saint pour lequel, le Pape a besoin de nous, qui savons ce qu’est la plénitude de vie et de vivre dans l’Esprit. Elle nous témoigne que lorsque l’Esprit Saint est à l’œuvre, il y a toujours des obstacles. Ps 42-43 (41-42), 8 : « Appelons l’abîme à la voie de tes cataractes ». L’équipe de préparation du Jubilé l’interprète comme le fait que nous sommes dans un temps de profondeurs, et le Seigneur nous invite à avancer en eaux profondes. Le Jubilé est une invitation à laisser les eaux nous porter vers des endroits nouveaux. Et selon Michèle, il nous faut nous préparer pour laisser le Seigneur nous y porter. Genèse 7.11-12 : parole qui évoque les eaux répandues au temps de Noé. Cette parole signifie que les eaux de la purification vont être répondues de façon nouvelle, comme les eaux du temps de Noé. Patty SMITH (qui fut l’une des étudiants qui reçurent une très forte effusion de l’Esprit en 1967, à l’origine du renouveau dans le monde), a reçu cette parole à Rome, pendant le Jubilé en présence du Pape François « Levez les yeux, et voyez comme les champs sont prêts pour la moisson, et que vous M’obéirez et obéirez à mon Esprit Saint. Vous verrez infiniment davantage que ce que vous pouvez imaginer. Vous verrez mon Esprit Saint descendre sur la race humaine. J’ai besoin de votre docilité, de votre foi, de votre obéissance, et vous verrez plus que ce que vous imaginez, pour la gloire de mon Nom »

28.07 : intervention de Jean Régis WILHELEM, prêtre accompagnateur de Fraternité Pentecôte

Il nous annonce que le père Xavier JAHAN prend la suite comme prêtre accompagnateur de Fraternité Pentecôte, à la place du père Jean Régis WILHELEM, qui nous rappelle que St Louis Maris GRIGNION de Montfort (dont la sépulture est à st Laurent/Sèvres) rappelait à chacun le but de son baptême : d’aller vers la sainteté.

Le but n’est pas d’aller vers Dieu, mais de marcher avec Lui (comme l’a rappelé un prêtre dans l’homélie de l’Assomption d’août 2017). A st Laurent nous bénéficions de l’aide maternelle de la Vierge Marie. Il nous invite à découvrir et à vivre le don de soi pendant la session, et il nous invite à puiser avec foi, la sève de l’Esprit dans l’olivier franc, qui est nos racines (précédemment évoqué dans la session par AVNER). Il nous invite

– A être disposés et à recevoir le nouveau flot de l’Esprit

– A entrer dans la vérification de notre cœur, c’est-à-dire dans une repentance, puis :

– A une 2ième conversion, c’est-à-dire à accepter de perdre pied dans le Seigneur.

– A accepter d’être purifiés au feu de l’Esprit comme la buche dans le feu évoquée par Michèle MORAN,

– accepter d’être dépendant de l’Esprit Saint. Si nous sommes assurés, rassurés, et affermis dans le Seigneur, et le Seigneur veut que nous le soyons, lorsqu’Il entre dans une 2ème saison.

Remarque sur les nouveaux groupes de musique de louange (comme ceux présents à la session) : ils donnent l’onction de l’Esprit par la conduite de la prière et par le choix des chants. Le Seigneur nous redonne le ministère des chantres qui conduisent la louange (comme les lévites chantres dans le temple dans les temps anciens).

 

Intervention de Avner Boskey (juif messianique)

Il est canadien et vit en Israël. Il est engagé depuis plusieurs années dans l’intercession prophétique. Il a cœur la consolation d’Israël. Il a parlé de l’histoire du peuple hébreux (que je n’ai pu entendre suite à un service de prière) mais dont j’ai le CD de l’intervention et à disposition.

Voici la suite de l’intervention que j’ai entendue : Jérémie 2,2a : « Je me souviens de tes jeunes années. » (B.J.) : « Je me rappelle l’affection de ta jeunesse, l’amour de tes fiançailles, lorsque tu marchais derrière moi au désert, dans une terre qui n’est pas ensemencée ») Ezéchiel : 36,1-10 : ce sont les nations qui sont adoptées dans un corps juif. 1 Cor 11 : Paul donne des constructions qui ne prennent pas, même à l’heure actuelle. Il cite les paroles de Siméon maintenant ton serviteur peut s’en aller car mes yeux ont vu le salut préparé pour les nations. Selon AVNER, l’appel du peuple juif n’est pas accepté aujourd’hui. Pour lui, lorsque le peuple juif va croire en Jésus, nous serons plus riches. La Vie ressurgira d’entre les morts pour nous. Pour lui la renaissance du peuple juif dépend de nos prières et il nous invite à prier pour cela. Lecture conseillée sur ce sujet : L’enjeu spirituel du mystère d’Israël, lecture conseillée pour en savoir plus sur la naissance du renouveau : « Comme une nouvelle Pentecôte » de Patty MENSFIELD et le premier chapitre des Actes des Apôtres.

Suite et deuxième intervention de Michèle Moran 

Elle nous invite à ne pas tenir compte de nos ressentis ou du fait de ne rien ressentir pendant la session. Elle nous invite à croire en ce que le Seigneur agit ! Elle nous invite à prendre un temps de prière pendant lequel le Seigneur peut nous montrer son action et sa volonté. Jusqu’à aujourd’hui, les charismatiques ont été bons (c’est-à-dire doués) pour louer et discerner. Maintenant, aujourd’hui, c’est un temps où il nous faut agir. Le Seigneur nous invite à Le suivre et à se mettre en mouvement. Le Psaume 24 nous invite à obtenir une vision beaucoup plus grande « Portes levez vos frontons, élevez vos portails antiques, qu’il entre le roi de gloire « Laissez entrer le Seigneur » Elle a reçu sur le moment que le Seigneur veut élargir et renouveler nos intelligences. Nous sommes dans un temps où les portes sont ouvertes : si la porte est ouverte, il faut entrer ! ! ! « J’ai ouvert devant toi une porte que nul ne peut fermer », dit le Seigneur dans Ap 3.8, une porte qui ne peut se fermer. Le Seigneur nous dit : « Je te garderai en sécurité. »

Dans Proverbes 18,12 : « Avant la gloire, il y a l’humilité ». L’humilité vient avant la gloire. Pour Michèle, c’est le moment d’être qui nous sommes dans l’Eglise au cœur de l’Eglise. Ce n’est plus le temps de cacher notre dimension charismatique. Nous sommes dans le temps de ressaisir notre dimension œcuménique et prophétique. Nos groupes de prières doivent être des écoles de l’Esprit, et des lieux où nous pouvons grandir dans nos esprits. Elle nous invite à désirer ardemment une nouvelle visitation de l’Esprit saint, à être des écoles de disciples ; à se demander quoi faire pour grandir et être des communautés de prières, prêtes à recevoir et à accueillir des nouveaux membres ; à faire des choses nouvelles, ce de façon nouvelle. « Soyez transformés en des communautés joyeuses et accueillantes a dit le Pape François. Elle nous partage l’image du vin nouveau et des outres nouvelles. Et elle nous invite à se regarder et à se demander : ce qui doit changer, grandir, évoluer, se transformer et être transformé/ dans nos outre nouvelles.

Je vous invite à prendre connaissance du complément de ce que nous a dit et transmis Michèle MORAN via le texte qu’elle a écrit qui accompagne mon témoignage, plus la synthèse rédigée par Pierre Chieux de ce qui a été reçu pendant le rassemblement. Bonne lecture !

Emilie R., membre de la communion de l’Olivier de Toulouse et du renouveau charismatique

 

admin_ev | nathalie.couffin@gmail.com

Related Posts

  La Mission dans l’histoire de l’Eglise   Dax, le 10 novembre 2018 Au cours de ce WE nous allons réfléchir sur l’importance d’être missionnaire dans le monde d’aujourd’hui et par là voir comment donner notre témoignage. La mission est une des exigences essentielles de la foi chrétienne. C’est une nécessité vitale. Elle est une […]

Enseignement du Père Claude Cantet  

Enseignement du Père J.Lacretelle, sj   (suite)