Sagesse 14, 1-7

 

Sg 14:1- Tel autre qui prend la mer pour traverser les flots farouches invoque à grands cris un bois plus fragile que le bateau qui le porte.
Sg 14:2- Car ce bateau, c’est la soif du gain qui l’a conçu, c’est la sagesse artisane qui l’a construit;
Sg 14:3- mais c’est ta Providence, ô Père, qui le pilote, car tu as mis un chemin jusque dans la mer, et dans les flots un sentier assuré,
Sg 14:4- montrant que tu peux sauver de tout, en sorte que, même sans expérience, on puisse embarquer.
Sg 14:5- Tu ne veux pas que les œuvres de ta Sagesse soient stériles; c’est pourquoi les hommes confient leur vie même à un bois minuscule, traversent les vagues sur un radeau et demeurent sains et saufs.
Sg 14:6- Et de fait, aux origines, tandis que périssaient les géants orgueilleux, l’espoir du monde se réfugia sur un radeau et, piloté par ta main, laissa aux siècles futurs le germe d’une génération nouvelle.
Sg 14:7- Car il est béni, le bois par lequel advient la justice,

 

 

Commentaires

Etrange texte, bien peu connu…
Ce bois qui apparaît sous des aspects bien contradictoires.
La soif du gain, fruit du travail simplement humain, et à côté, ce bois est fragilité, c’est la Providence qui le pilote, Dieu est là dans cette insignifiance.
Quelle sureté, quand ta main nous conduit Seigneur sur ce radeau de siècles en siècles !

Tu es le Dieu de la vie, avec Toi pas de stérilité…
Ce bois minuscule comment ne pas penser au bois de la Croix, Celui par lequel nous sommes sauvés.
Oui, nous pouvons confier nos vies à ce bois : « c’est pourquoi les hommes confient leur vie même à un bois minuscule, traversent les vagues sur un radeau et demeurent sains et saufs. »

Et la louange put reprendre de plus belle. Oui, c’est dans la confiance que nous traversons nos tempêtes.
Tu connais toutes nos difficultés, Seigneur et ce n’est pas en ressassant nos malheurs que nous arriverons à bon port !

– Ton sac à dos est trop lourd, viens te délester devant le Seigneur. Il attend ce geste. Nous avons une confiance totale en toi, ou tout au moins, nous avançons sur ce chemin, tels que nous sommes.
– Arrête de louer avec ta tête, Il veut te remplir entièrement. Avec Toi, Seigneur, nous allons traverser nos tempêtes sur ton petit radeau, croix qui sauve le monde !

Pour vivre cette confiance c’est dans la louange qu’il nous faut nous ancrer, voilà l’invitation de ce mardi.
 -Viens Esprit Saint !
Apprend-nous St Esprit à être libres !
Nous nous tournons vers Toi, Jésus et le Père, descendent nous serrer dans leurs bras.

Le regard fixé sur l’Esprit Saint, nous apprenons la confiance, nous la vivons.
« Que Ton feu Seigneur brûle en moi ! »

Sur un radeau, sur Ta Croix nous demeurons « sains et saufs. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Etiquette :

Françoise | f.auney@wanadoo.fr

Related Posts

Soirée du lavement des pieds du 15/09/2020 Le lavement des pieds est un  geste d’humilité pour appeler à servir les autres. Un exemple que Jésus lui même nous enseigne dans Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 3 : 1-17 01 Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer […]

Information importante :   La prière du mardi soir a désormais lieu à l’église Notre Dame des Anges, rue de Pessac à Bordeaux.   Les horaires sont inchangés : 20h30/22h00   N’oubliez pas votre masque !    

18/08/20         Notre assemblée entre dans la louange par des actions de grâces qui célèbrent la bonté et la  miséricorde du Seigneur. Nous Lui exprimons notre soif  et nous sommes réunis  tous encore pour renouveler notre Alliance avec Lui. Nous sommes venus lui dire oui ! Nous implorons l’Esprit Saint de descendre sur […]